Blog sur les meilleures énergies vertes
L’hydrogène : l’énergie verte de la voiture de demain ?
L’hydrogène : l’énergie verte de la voiture de demain ?

L’hydrogène : l’énergie verte de la voiture de demain ?

Le transport a un grand impact sur l’environnement, car il est responsable d’un quart des émissions en CO2. En plus, les ressources d’énergies fossiles sont limitées. Aujourd’hui, le gouvernement projette de produire de l’hydrogène à base d’énergie renouvelable pour limiter l’impact du transport sur le changement climatique. Cette ambition, est-elle réalisable ?

Cela peut vous intéresser : Quelles sont les différentes sources d’énergie verte ?

Comment obtenir de l’hydrogène ?

Sur terre, l’hydrogène pur n’existe pas. Il faut la produire. Actuellement, 95 % de l’hydrogène produit provient des énergies fossiles polluantes. Pour obtenir cet hydrogène gris, la méthode de vaporeformage à partir d’hydrocarbures est utilisée. Les procédures pour produire l’hydrogène vert demandent de l’investissement. Il s’obtient par électrolyse de l’eau. En théorie, il suffit de faire passer du courant électrique dans l’eau afin de séparer les atomes d’oxygène et d’hydrogène. Ce gaz est ensuite transformé en carburant via la pile à combustion. Ce qui permet de faire rouler les voitures et les avions. C’est l’or vert du XXIe siècle.

Avez-vous vu cela : Comment devenir autonome en énergie verte ?

Comment faire évoluer cette énergie verte ?

Les avantages de l’utilisation de l’hydrogène sont nombreux. Il est moins polluant et le rechargement auprès des stations est plus rapide que le rechargement des voitures électriques. En plus, les constructeurs automobiles ont déjà commercialisé de nouvelles gammes de voitures à pile à combustible. Ceci étant, la commercialisation de l’hydrogène est confrontée à plusieurs obstacles.

L’hydrogène vert coûte plus cher que l’hydrogène gris. Face à cela, la France a mobilisé des ressources colossales pour atteindre un objectif de production d’hydrogène allant jusqu’à 600 000 tonnes par an, et ce d’ici 2030. Le but est que l’hydrogène vert produit en 2023 représente 10 % de la production totale. Les entreprises privées fournisseurs d’hydrogène écologique se multiplient actuellement. D’ailleurs, ils proposent des prix concurrentiels.

Pour concurrencer le pétrole, ce gaz se heurte à un autre problème : la pile à combustible. Elle est volumineuse. Elle occupe beaucoup de place dans la voiture. L’autre souci est qu’elle coûte cher. Ce qui fait augmenter le prix des véhicules roulant à l’hydrogène.

On dénombre peu de stations à hydrogène dans le pays. Ce qui reste un frein pour les consommateurs. Les territoires qu’ils peuvent parcourir avec leur voiture à hydrogène sont encore très limités. L’Etat doit implanter des stations-services et des unités de production et de stockage pour permettre le recours aux véhicules à hydrogène. Ainsi, les besoins des transporteurs routiers, maritimes et ferroviaires seront couverts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *